Novartis: des ânes, pas des actionnaires

22 février 2013 | par | Pas de commentaire Plus loin

Ce sont 93.3 % des actionnaires qui ont voté aujourd’hui la décharge aux membres du Conseil qui ont inventé l’interdiction de concurrence à 72 millions et qui ont dû faire marche arrière sous la pression de la rue.

Autant dire que les bonus fous et la concurrence déloyale socialement n’ont pas fini de faire des ravages au pays des votes soviétiques.

Le mal est bien plus ancré dans une population aveugle, bête et plus friande de dollars que de justice sociale qu’on aurait pu le croire. Ethos y compris, qui a trop peur pour les jetons de présence de ses propres patrons.

Inquiétant et révélateur à la fois, surtout quand on sait que le « nouveau système de rémunération raisonnable modèle 2013 » permet de verser 20 millions de francs par année comme salaire au successeur de Vasella.

Tags: , , , ,

Catégorie: Mignardises

Laisser un commentaire