Vaud: au secours, le méchant COD revient!

13 septembre 2012 | par | Pas de commentaire Plus loin

Terrible nouvelle!

Avec la rentrée des classes qui vient de se dérouler, les élèves vaudois vont devoir affronter un ennemi terrible que certains n’ont jamais connus et que d’autres ne connaitront jamais.

On veut parler du fameux COD, le complément d’objet direct, un concept simple de grammaire utilisé dans les années 1960, mais qui évidemment ne pouvait faire le bonheur d’un enseignant typique et torturé, sculpteur de nuages à souhait.

Devenu par la magie des élites pédagogiques suite de verbe, fin de partie, bout de soirée, restant de cuite, transformé avec des couleurs, des barquettes et autres morceaux de bois, tellement dénaturé que plus personne ne savait bientôt écrire en français correct dans ce brave canton campagnard, les huiles du département qui pensent, ça existe, on ne le sait pas, ont décidé de réintroduire le concept (un peu grâce au PER, il est vrai).

Le complément d’objet direct va donc refaire la loi en pays de Vaud, pour la grammaire française du moins.

Pour le plus grand déplaisir des enseignants qui ne l’ont jamais appris et feront donc des montagnes de fautes durant toute leur vie, et on l’espère pour le bien de la langue de Molière et de la culture de base des petits Vaudois.

Tags: , , , ,

Catégorie: Mignardises

Laisser un commentaire