Sortir du nucléaire

Voici que même Nicolas Hulot, pourtant longtemps tolérant avec l’atome qui le subsidiait, a estimé qu’il convenait de sortir du nucléaire.

Il en aura mis du temps pour réaliser que même si elles n’explosent en principe pas, les centrales sont de véritables bombes écologiques, économiques et sociales.

En France et dans la vieille Europe, les électriciens sortent tous ce qu’ils ont en stock de « spécialistes » et de moralistes pour expliquer urbi et orbi combien cette énergie est sûre. En vain, ils n’en sont eux-mêmes plus convaincus.

Le nucléaire ne possède en réalité qu’un seul aspect sûr: celui de rapporter gros aux électriciens, qui se font payer une bonne part des investissements par les Etats et la totalité de l’énergie produite par le consommateur, qui a ainsi le plaisir insigne de payer deux fois.

Il payera une troisième fois pour le démantèlement des centrales, en espérant ne pas avoir à payer une quatrième fois pour un incident majeur.

Une chose est certaine dans tout ça : les « scientifiques » qui ont conçu et vendu ces engins sont à expédier par courrier simple à Sainte-Hélène : ce ne sont que des menteurs, des manipulateurs et des escrocs.

Il n’y a qu’à penser aux organes de Tepco qui auront caché plus d’une dizaine d’années que leur fameuse centrale était tout sauf aux normes.

On ne peut plus accorder la moindre crédibilité à aucun scientifique dans ce domaine : ils sont aussi ridicules que les médecins et la grippe AH1N1 et sa fameuse pandémie, mais nettement plus dangereux que les disciples débiles d’Hippocrate.

Tags: , , ,

Catégorie: Res politica

Laisser un commentaire