Pécresse aboie: la niche (fiscale) passe

Ridicules, les rustines que préparent Baroin le monoglotte et sa consœur Pécresse, sa tendre demi-moitié, institutionnelle du moins.

Perdus dans l’immensité du désert politique de l’été, les deux marmitons mettent au point une recette impossible: faire passer politiquement et dans les textes l’insubstantifique moelle de la pensée sarkozienne.

Le problème du déficit français date de plus de 50 ans. Et il plaît à la classe politique, car il est gage de réélection facile.

Seule une réforme audacieuse et de grande envergure du système fiscal de cette antique royauté qui se cache (si peu) peut permettre d’aboutir à un vrai résultat.

Tant que les politiciens UMP de l’hexagone continueront de faire dans le rafistolage, ils ne seront ni crédibles ni efficaces.

Mais ça, ce n’est pas nouveau.

Tags: , ,

Catégorie: Mignardises

Laisser un commentaire